La Gratitude

Parlons de la gratitude :

Il s’agit de vous autoriser à ressentir et à exprimer de la reconnaissance.

Les remerciements qui ne sont pas exprimés sont comme des bijoux ou de riches habits qui restent dans un tiroir et passent de mode.

Lorsque vous ne remerciez pas du fond de votre cœur, vous perdez ce que les initiés nomment « un état de grâce ».

La gratitude procure cet état de grâce, vous connecte avec
vous-même et avec les autres. Se priver de cette émotion
amène, lentement mais sûrement, à dessécher son cœur.

Ceux qui s’aiment voient leur relation se dégrader lentement lorsqu’ils expriment de moins en moins leur gratitude.

Celui qui est ingrat pense sans doute qu’il prive seulement les autres de reconnaissance. Mais il est le plus grand perdant, car c’est comme s’il se privait de boire de l’eau pour que les autres ne puissent pas se désaltérer.

La solitude est la conséquence de l’ingratitude. Celui qui sait remercier n’est jamais seul.

Est ingrat celui qui pense que rien ne mérite un merci.

L’ingrat pense toujours qu’il n’a pas assez reçu, quoi qu’on lui ait donné.

L’ingratitude est la sœur de l’amertume.

> Qui, lorsque vous étiez enfant, vous a nourri ?

> Qui a aidé à vous procurer un toit ?

> Qui, au cours de votre vie, vous a pris en affection ?

> Qui supporte vos défauts ?

> Qui vous a aidé à trouver votre voie ?

> Qui a réveillé votre espoir quand vous l’aviez perdu ?

> Qui a nourri vos ambitions ?

> Qui vous a donné confiance en vous ?

Souvenez-vous des alliés ou des muses, des éveilleurs de
conscience, qu’ils soient des proches ou des étrangers, qui ont, à un moment ou un autre, ouvert dans votre âme des portes donnant sur l’univers.

Sachons montrer notre gratitude, osons dire les mots…

Comments are closed.